L'autre apparition

19 avril 2009

Un premier texte

Voici mon premier texte que j'ai envie de poster :

Nous nous approchions du nid, les monstres se trouvaient devant nous a une centaine de pas ou moins encore. Il fallait neutraliser la zone de ponte pour retarder l’infestation, le sort de la planète en dépendait. Je commence par sortir mon sabre, m’approchant vers la droite et mon acolyte lui passait par le flan gauche, l’attaque devait être rapide et mortelle. Au moment de rentrer dans la grotte une des abominations sorties en éclaireur, Notre réflexe fut de se jeter à terre de peur que la bête ne nous aperçoit. Elle semblait être concentrée sur une chose, on la voyait humer l’air comme si elle tentait de sentir une présence : nous. Nous devions la tuer avant qu’elle ne révèle notre position à la ruche, je me levai prudemment puis mon sabre a la main je me faufilai derrière elle, profitant de son acuité extrême j’enfonçai ma lame dans sa gorge au moment même où elle se retournait pour donner l’alerte. Seul un gargouillis d’un bruit léger se fit entendre. Il nous fallait maintenant cacher le corps de l’animal. Fill m’aida à attraper les cornes de la bête pour la traîner dans les buissons. Ils nous fallaient en finir maintenant et rapidement sa situation devenait extrême. Ce fut moi qui donna le signal de départ. Nous rentrâmes dans la grotte en trombe provocant un léger moment de surprise dans la ruche avant que les créature belliqueuse ne se jettent sur nous. Ma lame chantait le chant de la mort et les créatures tombaient l’une après l’autre faisant devenir le sol rouge sang. Fill semblait crouler sous le nombre d’ennemis, et si il restait comme il était, il n’allait pas tarder à tomber. Les monstres avaient dus évaluer notre dangerosités et en déduire qu’il serait plus facile d’éliminer Fill. La seule que ces créatures ne pouvait prévoir était notre comportement, elles pensaient que j’aillais laisser Fill mourir pour pouvoir achever ma mission hors mon amitié était plus importantes que cette stupide attaque. Je devais faire vite car d’immenses mastodontes n’aillaient pas tarder à arriver. Je me jetai dans la bataille qui faisait rage autour de Fill, découpant les ennemis à porté de lame, puis je me fis projeter sur Fill par l’une des créatures dotés de pince. Je tombait sur mon amis qui malheureusement n’avait pas réussi à tenir assez longtemps, son bras droit avait été tranché et des vers commencerait déjà sa transformation d’ici deux minutes il serait devenu l’un des leurs. Je sentis des larmes qui coulaient sur mon visage, puis une étrange force m’envahit, la colère qui depuis des années était bloquée en moi venait de ressurgir d’un bloc. Je me levais doucement, parant les coups d’une tranquillité déconcertante, puis je commençais le massacre, les monstres semblaient être tranchés comme des roseaux, soudain mes craintes furent réalisées: les mastodontes étaient là, trois immenses créatures d’environ 2m50 de haut se dressaient en face de moi. Je n’arrivais pas à m’imaginer comment des humains avaient put devenir des créatures aussi immonde. Tranchant le bras servant d’arme du monstre à ma droite je chargea les bêtes, espérant ne pas tomber maintenant, si prés du but. Je voyais sur leur crâne une légère pierre bleue devant être l’origine de la modification corporelle des créatures. L’un d’eux jeta son bras droit vers ma direction, je sautai de manière à me rattraper en plantant ma lame au niveau de ce qui devait lui servir de poignet. Les géants qui semblaient aussi dénuer d’intelligence que leur compatriotes plus petit décidèrent de m’éliminer en frappant leurs amis, les coups faisaient voler la créature de manière a ce que pour tenir je devais planter mon sabre dans la chair du monstre, qui semblait ne sentir aucune douleur. Je commençais mon ascension lentement, évitant les coups ennemis, jusqu’à atteindre les épaules du béhémot, la difficulté fut de grimper sur la crâne de la bête. Je dus faire extrêmement attention car sa peau était de plus en plus dure puis il semblait être plus sensible au coup. Après avoir tailladé son oreille et causé de nombreuse taillades au niveau de la carotide, j’arrivai enfin sur le sommet de son crâne. J’aperçus la gemme, profitant du sursaut d’intelligence des géants qui avaient décidé de ne plus frapper leur congénère, je pus m’attaquer à la pierre. Je tentai d’abord de la sortir de son emplacement mais aucun résultat, la pierre était bien scellée. Ma lame me semblait des plus indiquée, je tournai la pointe en direction du cristal et la brisa d’un coup de tranchant. Un immense nuage bleu apparut et la créature tomba enfin. Je ne pouvais me risquer de retenter l’opération pour les deux autres géants. Il fallait que j’en finisse au plus vite. Je devais trouver l’oeuf principal. Me faufilant entre les jambes des deux mastodontes, je courus vers les profondeurs de la grotte. La lumière était encore présente grâce à un trou servant d’évacuation des monstres aillés. Cherchant du regard ma cible je l’aperçus au fond de la salle, le seul problème était la zone grouillant de vers, permettant la transformation des hommes en ses immondes créatures. La moindre blessure me serait fatale et je ne tarderais pas à rejoindre Fill. Ma lame était pleine de sang, se fut sans doute la raison de la multitude de vers qui commencèrent à s’approcher de moi. Je fis tournoyer mon arme pour m’offrir une protection provisoire, car il me semblait étonnant que la salle ne soit pas gardée malgré l’affrontement que j’avais causé à l’entrée. Marchant lentement et observant de toute part, pour ne pas être pris à dépourvus par des sortes de monstres encore inconnus. Je pus m’avancer jusqu’à 5 mètres de l’œuf avant d’apercevoir une créature plus moche encore que les autres. Elle devait être une unité chargée de la défense du nid. En tout cas elle semblait être plus intelligente que ses congénères. Son regard me rappelait vaguement quelque chose mais je ne pouvais dire pourquoi, mais je compris vite en voyant son bras, un léger bandeau rouge s’y trouvait. C’était Fill, la créature qui se trouvait devant moi était Fill mon ami. Mon cœur se mit a battre à la chamade, mais je savais que lui ne me reconnaissait pas, la seule chose qu’il devait penser était que j’étais une menace qu’il devait éliminer. Ce fut d’ailleurs ce qui s’empressa de faire, il se jeta sur moi, hurlant avec un cri strident. Son bras gauche en forme de pointe enroulée de barbelés se figea dans mon épaule droite. La douleur fut intense et déjà les vers commencèrent à arriver. Tranchant la lance, je pus me relever, profitant de la douleur de mon adversaire pour me débarrasser des vers aux alentours. Je n’arrivais pas à vouloir la mort de mon ami malgré sa transformation en monstre. Je tentais d’éviter le combat de manière a ce qu’il me conduisent dos à l’œuf comme sa, je pourrais en finir avec cette abomination. La peur au ventre je devais me préparer au pire pour pouvoir sauver ma nation de la destruction totale par ses redoutable ennemis que représentaient ses monstre issus d’une modification génétique, et j’étais la causse de cette mutation. Je me fixa en face de Fill puis au moment où il se jeta sur moi, je recula vivement pour finir sur l’œuf, ça y est je devais m’en charger maintenant, l’épée tournant et vombrissant finit sa course mortelle dans la poche centrale de l’œuf. L’épais liquide jaunâtre sortis en ruisselant de la cavité et tous les êtres issus de cette chose furent prit de convulsion avant de tomber raide morte. J’avais réussi, j’avais détruit ma création. Ces monstres était le produit d’une expérience menez dans les laboratoires de Scin Industrie, mon projet consisté à la création d’un gène capable de transformer un homme en un être pourvus d’une force inimaginable, seulement le gène avait eu une dégénérescence et s’était transformé pour donner naissance à ses monstres, qui avait compris leur origines et décider de s’étendre. Cela faisait maintenant quatre décennies qu’il proliféraient avant qu’on est le temps de les détruire. Un bruit soudain me ramena à la réalité, il s’agissait de Fill il n’était pas mort comme tous les autres mais son comportement était différent de tout à l’heure, il semblait être plus intelligent. Il commença a s’approcher de moi en tendant sa main dans ma direction il semblait inoffensif mais je préféra garder mon sabre en avant puis soudain Fill s’exprima :

« Tue…moi…Jak…urgl…je souffre…trop… »

Mon ami était encore conscient malgré sa transformation. Je devais accorder son souhait, je m’approcha lentement, levant mon sabre qui se rabattit dans un léger bruit sec, du sang coulait par terre par la plaie béante faite par l’arme de Fill dans mon abdomen, je n’arrivais pas à croire que cette créature russisent à me tromper aussi facilement je trancha son bras d’un coup rageur avant de planter ma lame dans sa face. Mes forces m’échappait petit à petit, la lumière commencerait à faiblir mais je ne voulais pas mourir, dans un coup de folie j’attrapa le liquide jaune qui était l’origine de mon mal et je le bus. Je connaissait les conséquences de mon acte, une nouvelle générations de créature allait apparaître suite à mon acte et le monde serait encore ravagé par un guerre opposant l’humanité à une race de monstre, mais j’avais pensez que ma vie était plus importante que cette situation et je m’endormis paisiblement en attendant mon réveil dans cette enfer qu‘était la Terre au 26eme siècle…

Posté par Boults à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Du changement !!!

Et oué voici l'ère du changement... mais pourquoi donc aussi subitement, ben... pour plein de raisons. Je sais que sa peut paraitre bizarre mais en ce moment tous ce qui me concerne est bizarre et a moins d'être dans ma tête vous ne pourriez comprendre. Donc j'ouvre ce blog par cette petite introduction qui sera ponctué d'une petite touche de bonheur avec une blagounette de mon lycée :

Comment appelle-t-on un rongueur femmelle au Pays-bas ?
Un Amsterdam !!!

J'espere que vous aurrez du plaisir à regarder mon blog et que les paroles écrites vous permettront de vous évader.

Posté par Boults à 22:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]